La Sophrologie a été créée en 1960 par le neuropsychiatre Alfonso CAYCEDO et ce néologisme a été formé à partir de 3 racines grecques :

 

  •  SOS : équilibre, harmonie, mais aussi “sain”, exempt de maladies,

  •  PHREN : cerveau, esprit, conscience,

  •  LOGOS : discours, méthode, étude.

  •  Une autre origine est celle où « sophia » signifie sage, modéré, de bon sens…

 

c'est une technique dite psycho-corporelle, c’est-à-dire qu’elle fait appel aussi bien au corps qu’au mental.

Elle permet de renforcer et d’améliorer l’équilibre entre nos émotions, nos pensées et nos comportements, tout ceci dans un subtil mélange de techniques :

relaxations dynamiques, concentration, respiration.

Cette combinaison permet de répondre aujourd’hui aux attentes de tout à chacun, d’être accessible au plus grand nombre, dans la mesure où le sophrologue, lui-même, par déontologie est soumis à un principe d’adaptabilité pour mieux répondre aux attentes et besoins de la personne ou du groupe qu’il accompagne.

Principes fondamentaux :
- Développer un schéma corporel comme réalité vécue afin d’habiter véritablement un corps

“en santé” et (re)conquérir une harmonie physique et par extension, mentale.
- Utiliser le principe d’action positive pour développer les «vécus positifs dynamiques ».
- Réalité objective afin de situer et affermir une place, une historicité, repérer les limites et exister plus efficacement.

 

La "Relaxation Dynamique" du 1er degré :   la corporalité

Le 1er degré se compose d'environ 12 de stimulations corporelles réalisée debout, les yeux fermés, le plus souvent en "respiration synchronique" (inspiration, rétention, stimulation ou tension douce, expiration, relâchement).

 

Chaque série stimulant tour à tour différentes parties du corps, est suivie d'un temps d'intégration, moment privilégié pour percevoir les zones stimulées . Ce premier degré vise à renforcer de manière pratique le schéma corporel,  de libérer les tensions corporelles, d'amener une présence particulière du corps. 

 

Précisons : il ne s'agit pas de "voir" le corps mais bien de le sentir ou ressentir, d'être attentif aux informations perçues dans les différentes parties du corps.

 

La "Relaxation Dynamique" du 2ème degré : contemplation

 

Cette dynamique se fait presque uniquement assis sur une chaise.

 

La posture en position assise est un peu plus tonique que lors du 1erdegré. On continue d'être attentif aux informations corporelles.

la personne effectue des séries de mouvements  en contemplant le schéma corporel en mouvement, les limites, le poids, les formes, toutes les sensations internes du corps.

 

Ainsi,il s'agit de renforcer le schéma corporel, de valoriser l'image du corps et d'avoir une image de soi la plus juste possible.

 

La "Relaxation Dynamique " du 3ème degré :  méditation

La posture, la respiration basse sous les mains croisées au niveau du bas ventre, la forme, l'équilibre,sont l'essentiel de cette dynamique.

 

Dans le 3èmedegré, Il n'y a plus de différence entre le corps et l'esprit, on apprend à méditer avec le corps et non plus sur le corps.

 

 

J’espère que vous trouverez ici les réponses à vos questions concernant la sophrologie, c’est bien sûr loin d’être suffisant….

n’hésitez pas à me contacter si vous avez besoin d’explications complémentaires.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Unknown Track - Unknown Artist
00:00 / 00:00
  • facebook-square
  • Twitter Square
  • google-plus-square